Une partie de la lumière, la lumière « bleu-violet », est nocive pour les yeux, au même titre que les « ultraviolets » (UV). Invisibles à l’œil nu, les rayons ultra-violets peuvent provoquer cancer de la peau et troubles oculaires et la lumière bleu-violet est un facteur de risque dans l’apparition de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Les UV

L’homme ne voit pas les ultraviolets. Cette lumière invisible, émise par le soleil, est nocive pour la peau mais aussi pour les yeux.

Notre conseil

Pour protéger notre peau du soleil, nous mettons de la crème solaire, de la même manière, pour protéger nos yeux d’un vieillissement précoce ou de maladie dégénérative il est nécessaire de porter des verres qui filtrent les UV.

La lumière bleu-violet

Cette lumière bleu-violet est émise par le soleil, mais aussi par de nombreux objets qui sont devenus essentiels à notre quotidien : les écrans. Ordinateurs, smartphones, tablettes, télévisions émettent de la lumière bleu-violet. C’est aussi le cas des lampes fluo compactes et les ampoules LED blanches froides qui sont en train de devenir la nouvelle norme d’éclairage de nos foyers.
L’exposition à la lumière bleu-violet est donc extrêmement fréquente, nous sommes tous y exposés quotidiennement, en extérieur comme en intérieur.

Notre conseil

Il est impératif de protéger nos yeux de la lumière bleu-violet qui, au même titre que l’âge, l’hérédité, le tabac ou l’alimentation favorise des maladies comme la DMLA. Choisissez des verres qui filtrent la partie nocive de la lumière (UV et lumière bleu- violet).